(#017) Cavalcade des blogs – Dans ses yeux, je vois…

Logo-CavalcadeAprès avoir loupé quelques éditions de la cavalcade des blogs (j’y peux rien, j’étais au poney!), me revoici pour écrire sur le thème de la trente-et-unième édition hébergée ce mois-ci par le blog Cheval et Moi. Le sujet porte aujourd’hui sur « Dans son regard, je vois… », thème que j’ai trouvé particulièrement poétique ! Qui ne s’est jamais attardé sur le regard de sa monture pour le sonder, essayer de voir son âme, là, derrière ses prunelles ? La cavalcade n’est pas quelque chose d’inconnu pour Chroniques Hivernales puisque je vous avais déjà parlé de ma meilleure rencontre mais aussi de mon cheval idéal et de mon histoire la plus saugrenue, que je vous invite à lire si l’envie vous prend.

k
La sérénité quotidienne de K.

Je ne sais pas vous mais j’ai souvent tendance à me perdre dans les yeux des chevaux que je fréquente. On s’en occupe, ou on passe simplement devant, et paf, on se retrouve aspiré par ses yeux. Mais si, vous le savez bien, et dix minutes plus tard, on est toujours planté.e devant lui à tenter d’apercevoir ses pensées derrière ses jolis yeux. J’ai fréquenté beaucoup de chevaux ces dernières années, certains plus que d’autres, et chaque regard est unique. Je ne saurais pas comment choisir… Harley avait ce regard si particulier, capable de passer de la plus grande curiosité à l’agacement en moins d’une fraction de seconde. On s’approchait de son box et elle était là, à tendre la tête avec curiosité, ses yeux sombres brillant doucement. Elle avait vraiment les prunelles foncées mais à la réflexion, je ne conserve pas de souvenir particulier… En revanche pour B. et K. c’est clairement autre chose. J’ai su que B. serait particulier pour moi au premier regard échangé. Des yeux sombres aussi, coquins, terriblement expressifs, joueurs et curieux… Il a un regard qui sait me faire chavirer et me donner envie de jouer comme jamais et pour ses beaux yeux, je suis sans doute capable de n’importe quoi. Oui, oui. Mais voilà plus d’un an que je connais B. et son regard a aussi pris de la maturité ces derniers mois. Il n’est plus le poulain coquin (enfin coquin si, toujours) du début maintenant, il est grand et ça se voit. Pourtant il conserve le même regard qui lui confère tout ce qui fait de lui B. Quant à K. je vois dans ses yeux la sérénité, la tranquillité. C’est assez paradoxal quand on voit son caractère de grand nerveux mais chaque fois que je me suis plongée dans son regard, je me suis sentie apaisée. Si je vois dans les yeux de B. de quoi me donner envie de sourire, je vois dans ceux de K. quelque chose qui tranquillise, qui redonne confiance en soi et qui permet de se poser. Là où B. est une bonne tablette de chocolat, chaleureuse et géniale,le regard de K. ressemble davantage à une bonne grosse couverture bien réconfortante.

Dans leurs yeux, à tous, je vois surtout une porte vers leur caractère, vers leur « eux » le plus profond. Je crois qu’on ne comprendra jamais aussi bien l’état d’esprit d’un cheval qu’en plongeant son regard dans le sien. Les oreilles, les mimiques, les mouvements… C’est pratique, c’est mécanique. Les yeux, c’est autre chose. C’est plus profond, plus puissant, plus juste.

Rendez-vous sur Hellocoton !3 chevaliers sympas ont aimé cet article !

2 Replies to “(#017) Cavalcade des blogs – Dans ses yeux, je vois…”

  1. Merci de ta participation 🙂 C’est un bel hommage à B. et K. ,enfin à leurs yeux 😉

  2. Bonjour Hegozaldi. Je découvre ton blog grâce à la Cavalcade et vu ton article, je ne serai pas déçue 🙂 Tes mots sonnent bien juste … à mes oreilles.

Laisse ton avis !