(#051) Cavalcade des blogs – In equus veritas.

Image miniature article cavalcade des blogs in equus veritas Pony Driver blog équestre

Essayer de se mettre dans sa peau. De voir par ses yeux. D’entendre, comme lui. D’être lui. De ressentir nos actions réelles et non pas celles supposées ou rêvées. C’est sur ces mots que je viens aujourd’hui vous présenter ma participation à la Cavalcade des blogs n°41 hébergée ce mois-ci par Horsehints. Pour rappel pour ceux qui découvrent, la Cavalcade des blogs est un principe créé par Gaëlle du blog Cheval-facile et est hébergée chaque mois chez un blog différent qui nous offre un thème de réflexion. La grande question ce mois-ci est : Avez-vous pensé à ce que cela « fait » d’être votre monture en particulier ? Je ne voulais pas écrire un article qui s’applique à n’importe quel cheval, et encore moins un article de mon quotidien de cavalière (du moins pas vraiment). Je voulais écrire sur aujourd’hui, sur B., sur la moi de cheval et non pas à cheval.

Il y avait beaucoup d’approches possibles, et beaucoup d’interprétations disponibles aussi. Très honnêtement ? Je vous donne aujourd’hui ma réponse à une question que je ne suis même pas sûre d’avoir perçue correctement. Parce que pour savoir ce que ressent notre monture sans être elle, il faut soit lui voler sa place soit imaginer. Et j’aime imaginer. Alors B., comment est-ce d’être toi ? Comment est-ce d’avoir mauvais caractère et un grand cœur ? Qu’est-ce que ça fait d’être appliqué mais feignant ? D’être indépendant pour un jour offrir, juste au bon moment, l’instant de tendresse dont on a besoin ? Je ne le saurai jamais parce que je ne suis pas toi.

Moi, j’imagine que tu dois beaucoup me maudire au quotidien, quand j’essaie maladroitement de te demander quelque chose que tu ne connais pas. Tu dois me maudire aussi quand je me prends un taxis et que mes fesses cognent dans ta selle. Tu dois me maudire quand je t’emmène te cailler les fesses en trotting en plein hiver, sous prétexte d’une course qui n’arrivera que dans plusieurs mois et qui sera la seule de l’année. Je sais, on devait envisager cet article sous un angle positif… Mais tu dois me maudire souvent. Admets quand même que je t’embête beaucoup moins ces derniers mois : tu as eu de belles vacances au pré avant de reprendre ton quotidien de cheval de club… sans moi. Enfin sans moi sur ton dos, parce qu’une chute de ton collègue m’a envoyé me casser quelques os. Alors le voilà notre instant « être poney » positif. Notre relation aujourd’hui, c’est câlin et bonbons. C’est drôle d’ailleurs parce que ces câlins que tu refusais six fois sur sept avant, tu me les accordes presque à chaque fois aujourd’hui. Tu es gentil, tranquille, tu délaisses ton foin pour accepter mes grattouilles qui n’en finissent jamais. Alors peut-être que c’est ça, être toi. C’est vouloir une relation tranquille, basée sur des moments à deux. Tu sais, moi aussi je le sais. Moi aussi ce serait mon idéal : un peu de travail, et beaucoup d’amour, beaucoup de moments à deux, seuls, tranquilles.

Voilà. Il aura fallu tout ça pour que tu me donnes cette leçon. Il aura fallu que je te quitte, que je te retrouve et que je finisse par terre sans que l’on puisse partir vagabonder pour comprendre. La vérité, elle est là, dans ton comportement et dans ta façon d’être. Et… c’est une sacrée leçon d’humilité. Peu importe le reste, il n’en reste pas moins que je passe certains de mes plus beaux moments en ce moment même à tes côtés, parce que tu le veux bien et parce que je ne t’importune plus. Je ne sais pas ce que ça fait d’être toi, B. et l’imaginer sonne faux, mais je sais que tu dis vrai.

#HorsSujetMaisHonnête

Et toi, où se trouve ta vérité ? 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !3 chevaliers sympas ont aimé cet article !

5 Replies to “(#051) Cavalcade des blogs – In equus veritas.”

  1. Hey ! Tu es carrément dans le thème ! J’avais même posé textuellement cette question mais je sais qu’elle est difficile voire… très difficile. Alors : merci de t’être creusé la tête et la relation, merci d’avoir participé, merci pour ton honnêteté et : félicitations, tu es le premier article réceptionné 😉 ET aussi : merci d’avoir tourné ça en fin positive ! Et je vous souhaite à tous deux encore beaucoup d’instants câlins gratuits.

    1. Bon parfait alors ! 😉
      J’espère que tu auras d’autres participations tout de même ! Le thème était intéressant pour se remuer un peu les méninges ! Merci de l’avoir proposé en tout cas. ♥

  2. on a presque envie de le plaindre en lisant ton article 😛 y’en a beaucoup qui aimeraient être malheureux comme lui 🙂

  3. C’est aussi une grosse remise en question pour toi à ce que je vois 🙂
    J’ai eu du mal à me mettre dans la peau de mes chevaux mais c’est en les regardant que j ai tilté.

  4. […] des blogs (à laquelle j’ai déjà participé à de multiples reprises, comme ici avec cet article sur la vérité vient du cheval, ou encore ici sur l’athlète heureux) revient sur PONYDRIVER ! Cette quarante-quatrième […]

Laisse ton avis !