(#056) Voyage, voyage – Préparer un trail à l’étranger.

Il fait froid, il pleut ou il neige, il y a du vent… Bref, c’est le moment idéal pour commencer à penser à ses vacances d’été ! Et quoi de mieux que de partir pour un trail au milieu des chevaux ? Mais ce type de voyage, que ce soit dans notre pays ou à l’étranger, ne se décide pas au pied levé… Je te présente ici un petit article te donnant quelques petites pistes histoire de ne pas partir à l’aveugle, au risque d’oublier toutes les choses importantes !

Photo Article Conseils Randonnée Trail cheval équestre Irlande étranger

 

# 01. Ta destination, tu sélectionneras.

Oui, première chose quand on part en voyage… On choisit sa destination. Il s’agit même de la première étape car de là découlera tout le reste. Pour cela, tu as le choix entre partir par toi-même ou trouver un organisme, parfois clefs-en-main ! Pour partir faire un trail équestre, le mieux reste de fouiller sur Internet et trouver une ferme ou un organisme te proposant un voyage à cheval autour du gîte ou à travers le pays même.

→ À faire :

  • Sélectionner le pays dans lequel tu souhaites te rendre, en prenant en compte tous les paramètres. Si tu rêves de découvrir l’Irlande mais que tu ne supportes pas de monter sous la pluie, il vaudra peut-être mieux te tourner vers une autre destination pour ton trail. De même si tu es vraiment intolérance à la chaleur, ne pars pas pour l’Australie ou le sud de la France (si si, il peut faire très chaud dans notre sud !).
  • Choisir la période de l’année où tu veux partir. On pense très souvent à juillet-août pour voyager… Mais il faut bien se rappeler que les conditions météo ne sont pas les mêmes dans un autre pays (pour certaines destinations, juillet et août seront les mois les plus pluvieux par exemple) et qu’il s’agit bien souvent des mois les plus chers, les plus demandés et donc les plus bondés.
  • Savoir ce que tu souhaites comme type de voyage/trail. Si tu souhaites être plutôt indépendant.e, un voyage complètement organisé ne sera peut-être pas ce qu’il te faut, au risque de te frustrer. Certains iront juste seller et brider ton cheval pour toi, pour t’aider mais sans vraiment te laisser le choix de faire autrement. Pense donc à bien vérifier si ce que tu as vu correspond à ce que tu souhaites.
  • N’hésite jamais à consulter les avis clients (très importants !) et à contacter directement le lieu pour plus de renseignements. Ça t’évitera bien des déceptions et surtout de l’argent mis dans un voyage qui au final ne te plaira pas plus que ça. De la même manière, si tu veux de la relaxation totale, sans rien avoir à penser, ne te dirige pas vers un organisme qui te confie une carte et un cheval et bonne journée !

 

Trail équestre randonnée Irlande cheval équitation

# 02. Tes papiers, tu prépareras.

Partir à l’étranger pour des vacances n’est pas compliqué… à condition de tout bien préparer à l’avance. N’oublie pas de checker tous tes papiers d’identité, de préparer ton passeport si nécessaire, de vérifier que tu as bien ta carte vitale internationale… Songe aussi à vérifier les besoins spécifiques du pays dans lequel tu te rends ! Certains demandent des vaccins ou autres et cela doit être fait bien en amont ! Ce serait dommage de ne pas pouvoir partir pour un papier ou une visite médicale non faits…

Regarde aussi du côté de ton forfait téléphone. Normalement aujourd’hui, l’étranger est pris en charge par les forfaits… Mais jette un coup d’œil histoire d’éviter une facture salée, surtout si tu pars loin, assez longtemps et que tu aimes jouer de l’écran tactile. Et puis n’oublie pas tes billets d’avion, de train ou autre… Un voyage génère toujours une pointe de stress et tout repérer à l’avance permet de se tranquilliser l’esprit.

→ À faire :

  • Vérifier sa carte d’identité ou son passeport.
  • Checker sa carte vitale internationale.
  • Regarder s’il existe des prérequis pour se rendre dans le pays (vaccins, visite médicale, autre…)
  • Prendre ses billets d’avion, de train ou autre en amont et avec soin, sans se précipiter.

 

Partir guide randonnée trail cheval étranger

# 03. Ta valise, tu feras.

Le mieux concernant la valise est de se renseigner sur les besoins correspondant au pays et éventuellement de contacter où l’organisme te recevant ou des gens s’étant déjà rendu dans ledit pays pour avoir quelques astuces. Être mal préparé.e côté équipement peut facilement te gâcher ton voyage, surtout si tu as trop froid, que tu es trop mouillé.e ou que ce n’est pas adapté ! Prévoie en avance ce qu’il te faudra et n’hésite pas à jeter un coup d’œil dans des rayons sportifs qui ne concernent pas forcément l’équitation. Certains t-shirts de sport pour le running ou le tennis vont très bien pour monter à cheval, notamment en extérieur ou sur de la longue distance !

→ À faire :

  • Vérifier le confort et l’aération de son casque.
  • Checker le confort de ses chaussures. (!)
  • Être sûr.e que le pantalon va bien, y compris sur une monte plutôt longue.
  • Songer à un pantalon imperméable au cas où : ça sauve de la pluie mais aussi du vent (et du froid aussi) ! (Je t’en ai testé deux : le Kipwarm de Fouganza et le pantalon imperméable de Felix Bühler. )
  • Tester tout son matériel avant de partir pour le trail !
  • N’amène pas de matériel de luxe ou auquel tu tiens en voyage…
  • Prévois des rechanges par trois : un pantalon mouillé n’aura pas toujours le temps de sécher pour le lendemain, voire pour le surlendemain.
  • Checker aussi le confort des sous-vêtements : rien de tel qu’un soutif’ qui glisse ou qu’une culotte inconfortable à cheval…

 

Cliffs of Moher Randonnée Trail à cheval étranger guide

# 04. T’entraîner, tu iras.

Surtout si tu n’es pas habitué.e à monter longtemps. Non, tu ne seras pas prête pour un trail de six jours et six heures par jour en montant seulement une fois par semaine. Si tu ne peux monter plus avant de partir, songe à être au top physiquement, à vérifier ton endurance et à bien te reposer. Monter longtemps dans une journée, surtout si les conditions météo ne sont pas clémentes, ce n’est pas facile et ça peut mettre ton corps à rude épreuve ! C’est important de se préparer pour ça. De même si ton niveau équestre est plutôt faible, pense éventuellement à quelques cours particuliers avec ton coach (en lui précisant tes objectifs) et surtout à sortir en extérieur avant de partir ! En effet, beaucoup partent mais flippent finalement en extérieur ou sont trop vite exténués… au risque de se mettre en danger !

→ À faire :

  • Évaluer son niveau équestre avec honnêteté.
  • Se montrer honnête avec l’organisme accueillant du trail.
  • Être préparer physiquement et mentalement.

Voilà ! Petit article synthétique pour te donner quelques pistes avant de partir ! N’oublie pas aussi que tu pars certes en vacances mais que tu risques de découvrir une autre pratique du cheval qui pourra parfois te paraître étrange, voire te déplaire… Dans tous les cas, cherche à comprendre ce fonctionnement ! J’espère que tu as passé ou passeras un bon moment en randonnée ou trail équestre !

Et toi, tu es déjà parti.e en randonnée ou en trail équestre ? Comment c’était ? Quels sont tes indispensables ?

RETROUVER D’AUTRES SORTIES DU MANÈGE…

PONYDRIVER SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX. (Aime-nous. ) (Nous, on t’aime déjà.)

Rendez-vous sur Hellocoton !6 chevaliers sympas ont aimé cet article !

7 Replies to “(#056) Voyage, voyage – Préparer un trail à l’étranger.”

  1. Et non je n’ai eu l’occasion de partir en randonnée équestre à l’étranger. Mais c’est sur ma check-list des choses à faire ! En tout cas merci pour cet article 🙂

    1. Oui, c’est complètement à faire ! Je crois que peu importe la destination, l’expérience reste incroyable. (Bien sûr dans une autre culture, il y a en plus l’aspect dépaysant…) Je te souhaite de le faire un jour ! ♥

  2. Bonjour, ayant la passion des voyages et des chevaux j’ai fait l’expérience de deux voyages équestres exceptionnels et je ne compte pas m’arreter la ( objectif 1/an). Je suis partie au USA ( wyoming) dans un ranch de bétail, le rêve de vivre la vie de cowboy tout en ayant jamais pratiqué l’équitation western et ce fut une révélation. Convoyage de bétail avec des chevaux incroyables dans des paysages de films. Ensuite l’année dernière je suis partie en Mongolie pour 15 jours dont 10 a cheval en total autonomie avec chevaux de bas pour transporter le matériel . Nuit sous la tente, encore une expérience dingue dans des paysages à couper le souffle coupée du monde ( Pas de réseau donc pas de téléphone ni internet pendant 15 jours je peux vous dire que ca fait bizzare ) mais ce fut tellement bon de redecouvrir les vraies valeur des gens, de prendre le temps de se parler, de jouer a des jeux pour s’occuper le soir, découvrir les traditions mongols, nous étions 9 français et 9 mongols dont 2 traducteurs. Soit 18 chevaux + 12 chevaux de bas une sacrée expédition !
    Prochain voyage je ne sais pas encore où jai plusieurs envies: retourner aux USA, la Jordanie, ou rester en europe ( Portugal Espagne) . Quand les finances le permettrons le rêve ultime c’est un safari à cheval en Afrique ou l’Amérique du Sud.
    Si vous avez besoin de conseils n’hesitez pas, jai moi même un blog de récit de voyage ou je raconte mes aventures. http://www.manzellcoco.wixsite.com/uncouplenvadrouille
    Coralie

    1. Oh wow, tu as dû voir de sacrées choses ! Je rêve de partir aux États-Unis (pour le même rêve de cowboys, grands espaces, paysages à couper le souffle…) mais je prévois ça sur la durée, dans un grand voyage d’un an où je visiterai plusieurs endroits.

      Merci pour le partage de tes expériences ! Elles font rêver. *p*

      Très joli blog en tout cas, je vais aller y faire un grand tour de ce pas ! ♥

  3. C’est quelque chose qui me tente bien de faire un trail équestre. Mais comme tu le dis ça n s’improvise pas. Je pensais commencer par un petit trail sur 2 jours, lors d’un weekend histoire de justement pouvoir se rendre réellement compte de ce que cela demande au niveau physique et monte.

    De très bon conseil, que je vais me garder en mémoire.

    1. Excellente idée que de vouloir essayer ! Tu as déjà des idées de destination en tête ou pas du tout ?
      Côté condition physique, disons qu’il faut savoir de quoi on est capable. J’ai vu des gens vouloir faire une semaine (six jours) de trail en ne montant qu’une heure par semaine ou en ayant un très petit niveau et aucune habitude de l’extérieur… Donc effectivement, commencer par petit permet de limiter la casse physiquement. Et puis une fois complètement épuisé.e on ne profite plus du tout de la monte puisqu’on ne pense qu’au moment où on va enfin descendre de cheval pour s’asseoir. xD

  4. […] Prépare ton trail équestre à l’étranger ! (toutes les astuces :P) […]

Laisse ton avis !